Une charte, pour maintenir votre cap éditorial

Une charte, pour maintenir votre cap éditorial

Envie d’affirmer votre personnalité éditoriale, de donner enfin de la force à vos écrits ? Prendre le temps d’écrire une charte éditoriale, c’est faire le choix d’un investissement rentable.

Préalable à toute communication, la ligne éditoriale définit l’orientation des contenus de vos différents supports. C’est un ensemble de choix et de décisions qui clarifient à la fois ce dont vous voulez parler et la manière dont vous voulez en parler. Pour formaliser ces règles, et les partager avec toutes vos parties prenantes, l’idéal est de rédiger une charte éditoriale.

Les contenus d’une charte éditoriale sont propres à chaque entreprise. Ce document peut contenir un socle commun, et des parties spécifiques à chaque support. Il indique aux intervenants (rédacteurs, graphistes, webdesigners, community managers…) le cap commun à tenir. Il garantit la cohérence et l’homogénéité des écrits, quels qu’en soient les auteurs, véhiculant ainsi une image qualitative de l’entreprise.

Charte éditoriale : quels contenus ?

La charte éditoriale définit les objectifs stratégiques du ou des support(s) : notoriété, visibilité, acquisition de contacts… Elle précise le lectorat visé ainsi que les attentes, les aspirations, les préoccupations de celui-ci. Cette cible identifiée, la charte fixe les objectifs éditoriaux, qui font écho aux attentes des lecteurs (information, divertissement…) et la tonalité adaptée (neutre, ton de proximité, langage technique ou vulgarisation, etc.).

La charte établit également la structure du support : les rubriques, qui offrent au lecteur des repères et contribuent à le fidéliser ; les types de contenus, dont la variété (alternance d’articles longs et de brèves, d’interviews et d’études de cas…) rend le support plus attractif.

Selon vos objectifs, la charte éditoriale entre plus ou moins dans les détails concernant les règles rédactionnelles et de mise en forme. On peut préciser la longueur et le style des titres (plutôt informatifs ou incitatifs), la présence ou non de chapôs et d’intertitres ainsi que le nombre de mots souhaité ; le nombre et la longueur des paragraphes ; la police de caractère ; la justification ou non des textes ; les règles typographiques ; la présence ou non de liens hypertextes et leurs modalités de présentation…

Un atout pour le référencement naturel

Pour les supports web, la charte éditoriale doit prévoir la dimension SEO. On définit une liste d’expressions-clés et des règles rédactionnelles spécifiques : insertion des expressions-clés et de synonymes, rédaction de balises…

La charte éditoriale peut également prévoir l’équipe éditoriale, avec les rôles de chacun, ainsi que le calendrier, pour donner des rendez-vous aux lecteurs et tenir le cap dans la durée.

Conçue pour éditer des supports de communication percutants, la charte éditoriale, doit, elle aussi, être percutante ! Un style synthétique et une mise en forme claire, privilégiant les visuels, en feront, à coup sûr, un outil fédérateur au service de votre communication.

A lire sur le même thème

Ligne éditoriale : trouvez votre plage idéale

Exprimer visuellement sa ligne éditoriale

Post A Comment